synode-pape-mpiTout à son œuvre de démolition de ce qui reste encore debout dans l’Église, le pape François a participé aux travaux du dernier Conseil Ordinaire du Secrétariat ordinaire du Synode du 18 et 19 avril dernier. Qui a longuement parlé de “la salutaire décentralisation” en soulignant que “la valorisation de la synodalité et de de la collégialité doit toujours se conjuguer avec l’exercice du ministère de l’Évêque de Rome, de manière à unir fructueusement primat, collégialité et synodalité.”

La décentralisation très chère à l’actuel détenteur du Siège pétrinien qui travaille activement et consciencieusement à porter la révolution conciliaire à son point de non-retour en supprimant “le primat juridictionnel du pape, primat qui est partie intégrante de la constitution divine de l’Église.” L’Eglise synodale du pape François, “de constitution différente que l’Église catholique”, avance à grand pas, sa réponse à Hans Küng sur la possibilité d’un débat libre sur le dogme de l’infaillibilité pontificale en étant un autre indice. Thème qui pourrait donc être l’objet des débats du prochain synode des évêques.

Si le communiqué de presse du Vatican reste très laconique sur “les propositions de thèmes qui seront soumis à l’évaluation du Saint Père”, des indiscrétions sorties des couloirs des palais pontificaux, reprises par les médias, parlent bien de “la décentralisation, de la synodalité et de la collégialité” comme thèmes d’un futur Synode. Ainsi que “du célibat des prêtres” comme autre option.  Il est vrai qu’après avoir détruit la notion de fidélité entre conjoints lors du précédent Synode des évêques, il est dans la logique des choses que ces ecclésiastiques conciliaires s’attaquent à la fidélité au vœu de chasteté des prêtres. A l’ère du “mariage pour tous”, ils réclament le leur !

L’Agence de presse italienne, l’ANSA, a cependant créé la surprise en publiant une information le 27 avril dernier qui fait part de la volonté du pape de dédier le prochain synode des évêques à la paix mondiale. Ce serait le sujet qui l’intéresserait le plus actuellement : “depuis longtemps il a en projet de trouver des voies pour s’adresser à toutes les autres religions pour un engagement significatif capable de dire non pour toujours à la guerre.”

On peut se demander : le pape va-t-il user de son autorité suprême pour imposer son choix aux évêques ? Ou, afin de ne pas contredire son désir très public de décentralisation égalitariste, se servir des médias, comme l’Ansa par exemple, pour le leur faire accepter subrepticement…au nom  de la paix dans le monde ?

Ou seraient-ce les médias au collier, courroies de transmission des idéologues mondialistes aspirant à une “paix mondiale” sur des fondements maçonniques, qui bluffent pour inspirer le pape ?

Affaire à suivre… 

Francesca de Villasmundo

1 : Abbé Patrick de la Rocque : l’Église synodale du pape François est de constitution différente de l’Eglise catholique

http://intuajustitia.blogspot.fr/2016/04/un-sinodo-per-il-celibato-sacerdotale.html

http://www.ansa.it/sito/notizie/cronaca/2016/04/27/papa-vuole-sinodo-su-azione-pace-globale_c5b92ff3-c35f-4390-9f54-4e982001b9c0.html

http://www.interris.it/2016/04/27/92299/posizione-in-primo-piano/primopiano/papa-francesco-a-sorpresa-propone-un-sinodo-sulla-pace.html

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :