lynchage

lynchage de Jérémy à Bordeaux…

Une horde barbare lynche des gens et prend la gendarmerie de Dinan d’assaut, dans les Côtes d’Armor…

Une bande d’une trentaine de « jeunes » [euphémisme habituel], dont beaucoup de mineurs, a semé la terreur dans la nuit de vendredi à samedi, à Dinan. Ils ont commencé par lyncher sauvagement un jeune-homme d’une trentaine d’années à la sortie d’un bar, lui arrachant ses vêtements et le rouant de coups de poings et de pieds au visage. Sans l’intervention de deux gendarmes, qui ont assisté à la scène, ils l’auraient sans doute achevé. Faisant rempart de leurs corps, les deux pandores ont tenté de s’interposer, ce qui n’a nullement arrêté la furie des agresseurs qui ont continué d’accabler de coups le malheureux.  « De peine et de misère », (ainsi que le rapporte Ouest-France), les militaires ont réussi à l’escorter 150 mètres plus loin, jusqu’à la gendarmerie. Ce qui n’a pas arrêté la hargne des « jeunes » qui hurlaient et vociféraient des insultes, accrochés aux grilles du bâtiment, à l’intention des trois gendarmes enfermés à l’intérieur. Tout en vociférant, ils en ont profité pour dégrader un véhicule de gendarmerie à leur portée.

A l’arrivée des renforts une demi-heure plus tard, ils se dispersent sans que lesdits renforts n’aient réussi à en coincer un seul. Les « jeunes » pas intilmidés pour deux sous, poursuivent leur marche dévastatrice en ville en taguant notamment les vitrines d’un bar et d’une pharmacie, rapporte le quotidien.

Depuis, 16 d’entre eux ont été identifiés, suivi de  13 interpellations parmi lesquelles 9 mineurs de Dinan et de sa proche banlieue.

Réjouissons-nous de la sévérité de la justice: six d’entre eux sont finalement en garde en vue, jeudi. Combien en restera-t-il vendredi ? Combien parviendront jusqu’au tribunal ? Combien écoperont en définitive d’un avertissement? un tirage d’oreilles ? 
Le maire de Dinan réclame « des peines exemplaires »… Ce qui prête à sourire en dépit de la situation. Cela s’apparente à un vœu pieux lorsqu’il ne reste déjà, sur une horde de trente personnes, plus que six d’entre elles en garde-à-vue. Les « jeunes » peuvent déployer leur violence, ils savent que la ministre Taubira a légalisé le laxisme.

Le maire explique encore avoir demandé au préfet le renforcement des effectifs de gendarmerie. 40 gendarmes sont actuellement en poste mais ils gèrent à la fois Dinan et les alentours. Demain vendredi, et comme chaque année à la même époque, des renforts de gendarmes mobiles doivent être déployés. On peut se demander s’ils feront le poids, si bien épaulés par la Justice…

Le procureur, sans doute trop occupé, ne s’était pas encore exprimé jeudi sur cette affaire dont les faits remontent à samedi. Il n’est pas question des blessures et des éventuelles séquelles de la victime, le journal, qui a consacré deux articles à l’affaire, n’en parle pas.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

28 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :