Aux Etats-Unis, une pétition visant à désigner le milliardaire mondialiste George Soros comme terroriste a recueilli plus de 70 000 personnes en quelques jours.

Cette pétition a été lancée sur le site officiel de la Maison Blanche et fait le buzz sur internet. Les signataires demandent aussi la saisie de ses biens au motif d’avoir «essayé de déstabiliser et commis des actes de sédition contre les Etats-Unis et leurs citoyens».

Le ministère de la Justice américain est sollicité par les pétitionnaires pour «déclarer George Soros ainsi que toutes ses organisations et leurs membres, terroristes, et saisir tous ses fonds personnels et ceux de ses organisations».

Si un texte recueille 100 000 signatures en 30 jours, la Maison Blanche s’engage à le soumettre aux experts politiques appropriés et à fournir une réponse officielle. La date butoir pour cette pétition est le 19 septembre.

Mais près d’une dizaine de pétitions ayant atteint ce seuil attendent toujours d’être étudiées par l’administration américaine. Parmi ces pétitions, l’une demande que le mouvement antifasciste soit classé organisation terroriste. Elle a recueilli plus de 130.000 signatures.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :