Une nouvelle enquête liée au procès Vatileaks 2 sur la fuite de documents secoue le Saint-Siège. Le Vatican a inscrit dans le registre des suspects deux autres personnes : Giuseppe Profiti, ex-président de l’hôpital Bambin Gesù et manager très proche du cardinal, et l’ex-trésorier Massimo Spina.

Ce sont les révélations faites dans son livre Avarizia par le journaliste Emiliano Fittipaldi,  actuellement sur le banc des accusés du procès Vatileaks 2, qui ont provoqué cette enquête. L’accusation porte sur des détournements de fonds publics et l’appropriation et l’utilisation illicites d’argent par la Fondation de l’hôpital pédiatrique Bambin Gesù qui aurait financé ainsi les travaux de restructuration de l’appartement du cardinal Bertone, l’ex-Secrétaire d’État du Vatican.

Le Saint-Siège a confirmé cependant que l’enquête ne porte pas sur le cardinal Bertone. D’ailleurs “un cardinal ne peut pas être jugé par aucun tribunal ordinaire du Vatican mais peut être jugé exclusivement par le Pape qui normalement délègue la cour de cassation vaticane. Jamais pour l’instant un cardinal n’a été l’objet d’une enquête.” 

Le juriste de l’ex-Secrétaire d’État du Vatican, Michele Gentiloni Silveri a affirmé : “Le cardinal répète qu’il n’a donné aucune indication, ou autorisé, la Fondation Bambino Gesù à effectuer un quelconque payement en relation avec l’appartement occupé par lui et de propriété du Gouvernorat.”

Selon Fittipaldi, en revanche, les dépenses de restructuration seraient d’environ 422 mille euros, facturées en 2014, non à la société italienne, La Castelli Re, qui a matériellement effectué les restaurations et en faillite depuis 2015, mais à une holding britannique avec son siège à Londres, la LG Concractor Ltd, dirigée par  Gianantonio Bandera, propriétaire de La Castelle Re et ami personnel du cardinal. Et l’argent destiné aux enfants malades aurait servi aux travaux et puis envoyé à Londres.

Si le cardinal Bertone se dit étranger à toute cette affaire, il n’en a pas moins en décembre 2015 versé un don de 150 mille euros à l’hôpital du Vatican “en reconnaissant que ce qui est arrivé constitue un préjudice pour le Bambin Gesù.

L’enquête risque de dévoiler quelques secrets enfouis dans les caves du Vatican…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :