Rassemblement pour la Messe organisé à Vichy cet après-midi. Le préfet a interdit la célébration de la Messe en plein air telle qu’elle était prévue par la section locale de Civitas. Le préfet a également interdit les prières. Mais qui peut empêcher les gens de prier, y compris à haute voix, s’ils en ont envie ?

Parmi les différentes interventions, François-Xavier Peron a lu un message d’Alain Escada, président de Civitas.

Assister à la Messe est à la fois un droit et un devoir.
Assister à la Messe est un droit que l’Etat a l’obligation de garantir aux catholiques.
Assister à la Messe est un devoir envers son Créateur pour tout catholique.
Aujourd’hui, la république française bafoue notre droit et notre devoir d’assister à la Messe.
C’est sous un prétexte sanitaire, au nom de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, que la république française nous interdit d’assister à la Messe.
Mais ce n’est qu’un prétexte.
Cette même république vous autorise par contre, malgré l’état d’urgence sanitaire, à vous presser les uns contre les autres dans les transports en commun et à vous rendre dans les supermarchés, devenus des temples de la consommation dans lesquels on fait la file à la caisse.
En vérité, sous un prétexte sanitaire, cette république maçonnique étrangle les Français, spirituellement comme économiquement.
Vendredi matin, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a publiquement menacé les catholiques de leur envoyer policiers et gendarmes pour les verbaliser s’ils se rassemblent ce dimanche. Le motif ? Toujours le prétexte sanitaire.
En vérité, le ministre de l’Intérieur a menti à la télévision. Le Covid-19 a bon dos. Nous avons en notre possession différents courriers de préfets qui expliquent que les rassemblements seront interdits s’il y a Messe ou simplement prière, mais seront autorisés s’ils sont simplement revendicatifs.
C’est donc le sacré qui dérange les autorités de la république. C’est l’anticatholicisme qui guide bel et bien ce gouvernement dont les préfets sont exécutants. Leur message est clair : il est permis de se rassembler en chantant l’Internationale mais pas en chantant le Je vous salue Marie.
C’est d’autant plus manifeste que depuis des mois, des manifestations non autorisées ont pourtant été tolérées sans qu’elles ne respectent le moins du monde les gestes barrières. Citons quelques exemples : la manifestation des Traoré à Paris le 2 juin 2020, la manifestation des Algériens à Paris le 4 octobre 2020, la manifestation des sans-papiers à Paris le 17 octobre 2020,…
Emmanuel Macron avait déjà déclaré la guerre scolaire en annonçant son intention de mettre fin à l’école à la maison et de rendre plus difficile la vie des écoles hors contrat. Son gouvernement, par l’intermédiaire du ministre de l’Intérieur, a maintenant choisi de déclarer ouvertement la guerre aux catholiques.
La Messe avait déjà été interdite en France. C’était à la suite de la Révolution française, sous la Terreur, et cela s’est accompagné du Génocide vendéen et de sanglantes persécutions des catholiques à travers toute la France.
La gendarmerie avait déjà été envoyée contre les catholiques. C’était pour faire appliquer les lois anticatholiques de séparation de l’Eglise et de l’Etat qui s’étaient accompagnées de l’expulsion des congrégations religieuses.
Voilà les références historiques qui guident les autorités politiques aujourd’hui.
Alors, soyons les dignes héritiers des catholiques d’autrefois qui ont subi ces persécutions.
Au début, comme aujourd’hui, ils étaient quelques poignées ici ou là, à rejoindre des prêtres réfractaires qui célébraient la Messe de façon clandestine.
Nous voilà à nouveau dans l’obligation de clamer haut et fort devant Dieu que nous avons besoin de prêtres réfractaires, pas de prêtres jureurs.
Nous avons besoin de prêtres qui se souviennent que leur mission sacerdotale est d’assurer le salut des âmes, pas de se soumettre aux lois iniques d’un pouvoir foncièrement anticatholique.
Nous clamons aussi devant Dieu que les catholiques doivent se dresser courageusement, partout, comme de nombreux exemples nous en ont été heureusement offerts ces jours-ci, de Nantes à Versailles.
La France, fille aînée de l’Eglise, doit faire retentir partout ce cri : Rendez-nous la Messe ! Nous voulons la Messe !
Vive le Christ-Roi ! Vive la France catholique !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

Les commentaires sont fermés

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :