Pour remédier au terrorisme islamiste qui sévit en France, Christiane Taubira, le ministre de la Justice, a trouvé rien de mieux que de stigmatiser les Français d’origine européenne en affichant sa volonté de renforcer les lois contre le racisme, pour en faire un cas aggravant des délits, alors que nous savons très bien que le racisme, pour ces sectateurs de la gauche, est forcément le fait des blancs.
Manuel Valls en a rajouté une couche dans ses voeux à la presse hier mardi, en évoquant :

« un apartheid territorial, social, ethnique ». A cette « misère sociale », selon les mots du chef du gouvernement, « s’additionnent les discriminations quotidiennes parce que l’on n’a pas le bon nom de famille, la bonne couleur de peau, ou bien parce que l’on est une femme ».
Inutile de chercher à savoir à qui s’adresse ses récriminations. Évidemment si les banlieues flambent comme en 2005 ou si un islamisme menaçant se répand en France c’est forcément  la faute aux Français de civilisation chrétienne qui discriminent ceux de la “religion/civilisation”
islamique, pour reprendre les termes du Premier Ministre lui-même.

Les attentats ont permis aux premiers responsables de l’insécurité islamiste en France de remonter de façon fulgurante dans les sondages sans avoir eu à améliorer la situation financière catastrophique, ni la situation sociale tout aussi catastrophique. Emmanuel, François, Christiane et les autres entendent donc vallser sur la vague pour rameuter leur électorat de gauche en stigmatisant tout ce que la France compte de gens attachés à leurs valeurs traditionnelles. Les attentats auront permis au pouvoir de franchir une étape supplémentaire vers le Grand remplacement.

Manuel Valls n’en est pas à son coup d’essai, il faut lui reconnaître une certaine persévérance dans la stigmatisation des Français de civilisation chrétienne; en 2005, il faisait l’éloge de la discrimination positive afin de lutter contre «la ségrégation territoriale, sociale, ethnique voire religieuse» qui «s’aggrave». «J’ai même parfois parlé d’apartheid car c’est vraiment le sentiment que l’on peut avoir dans certains endroits», disait-il dans son livre «La laïcité en face».

Valls la laicite en face 2005

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :