A l’occasion du centenaire de la Grande Guerre, l’association Droit du Religieux Ancien Combattant (DRAC) avait organisé un colloque sur le thème “Prêtres et Religieux dans la Grande Guerre”.

Le Père Daniel, franciscain, évoque deux figures héroïques : le Père Corentin et le Père Martial Lekeux.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

La 4ème Fête du Pays Réel se déroulera sur deux jours, les samedi 28 et dimanche 29 mars 2020.
Achetez dès maintenant votre ticket d'entrée !
Gratuit pour les moins de 12 ans

Un commentaire

  1. DUFIT THIERRY says:

    Oui il faut rendre hommage à ces prêtres, religieux qui sont allés sur les champs de bataille de la guerre de 14 porter Jésus Christ, réconforter les soldats, assister les mourants et qui ont sauvé bien des âmes.
    L’abbé Louis Lenoir, dès le début de son apostolat militaire en 1914, écrivait : « Je n’oublierai jamais les effusions de ces pauvres soldats me sautant au cou après une confession de dix, quinze, vingt ans (dans une seule matinée de dimanche, ils étaient une centaine de cette catégorie), ou le rayon de joie qui illumine les pauvres mourants quand, sur les champs de bataille ou sur les brancards, je leur ouvre le Ciel au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ. » .
    Ces prêtres avaient le comme objectif le Salut des âmes.
    Quelle différence avec les prêtres et évêques modernistes actuels qui à la suite de Vatican II ne se soucient plus du Salut des âmes et prêchent une religion oecuméniste et maçonnique.