Le nouveau “Grand Maître ” du Grand Orient de France
Jean-Philippe HUBSCH a accordé une interview au blog maçonnique “La Lumière” de L’Express.

Notons quelques extraits significatifs des réponses apportées par ce personnage qui jouera un rôle important au sein des forces occultes durant les prochains mois. On y trouve la confirmation que Jean-Philippe Hubsch fait partie de la Fraternelle parlementaire, structure inter-obédiences qui rassemble parlementaires, anciens parlementaires et assistants parlementaires francs-maçons. De même, on y apprend qu’à peine élu à la tête du GODF, il a déjà été reçu Annick Girardin, ministre de l’Outre-Mer. On sait que la franc-maçonnerie est très impliquée dans les débats politiques concernant Mayotte et la Guyane.

(…) Quelles sont les principales menaces qui visent notre République et que le GODF veut combattre ?

C’est principalement la Loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’Etat qui est attaquée par bien des organisations politiques, religieuses ou autres. Des partis d’extrême droite ou d’extrême gauche (…) cherchent à abîmer la laïcité et les valeurs de la République. (…)

(…) A quels progrès espérez-vous contribuer ?

La franc-maçonnerie doit contribuer à l’amélioration de la Société. Il est souhaitable que nos engagements soient plus fortement affirmés. Même si le GODF communique moins qu’avant sur ce qu’il fait, il agit pourtant beaucoup. Nous participons par exemple aux débats sur la bioéthique, la fin de vie (l’euthanasie) ou le développement durable, au sujet desquels nous sommes régulièrement auditionnés par le Parlement. Nous devons demeurer une vigie de la Société et nos travaux, insuffisamment connus, doivent sortir des Temples.

De quelle manière comptez-vous avoir de l’influence ?

Où qu’ils se trouvent, nos frères et sœurs favorisent une évolution positive de la Société. Qu’ils soient membres d’un parti ou d’un syndicat. Notre rôle est parfois de transmettre des messages. Ce matin, j’ai rencontré la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, pendant deux heures, avec mon prédécesseur, Philippe Foussier. Nous avons notamment évoqué la situation à Mayotte et en Guyane. Cet échange est essentiel, car il va nous permettre de proposer des thèmes de réflexion à nos loges, dont les travaux pourront nourrir de nouveaux échanges avec des décideurs.

(…) Les obédiences n’ont-elles pas trop baissé la garde vis-à-vis des dérives affairistes et les fraternelles douteuses, combattues dans les années 2000 ?

Le GODF ne reconnaît qu’une seule fraternelle, la Fraternelle parlementaire, dont je suis membre en tant qu’ancien assistant parlementaire. (…)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires