La phrase est signée du journaliste André Bercoff, avec l’appui de l’animateur Patrick Sebastien, en défense de Marine le Pen. La présidente du FN a diffusé récemment des images d’une victime de Daesh sur son compte Twitter, alors que le Front National était comparé à l’Etat islamique au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Deux choses sont à retenir dans cette vidéo :

-Si la classe politique est capable de monter un front républicain dans la probabilité d’une victoire du Front National dans les urnes, cela sous-entend que ce dernier n’est pas républicain. Pourquoi n’est il tout simplement pas interdit par le système en place ?

-Cette même classe politique s’indigne de la diffusion de photos d’une victime de Daesh mais applaudit le même procédé quand il s’agit d’un enfant mort sur une plage de Turquie. Deux poids, deux mesures. Il n’y a qu’en politique que les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets.

Alexis d’Artagnac

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :