https://infos-israel.news/de-nombreux-juifs-pieges-ils-adoptent-une-vie-en-tant-quultra-orthodoxe-et-incitent-les-juifs-a-se-convertir-au-christianisme/

Histoire de jouer au plus malin, les gens de info-israel.news (juifs orthodoxes installés en bordure de la bande de Gaza, anciennement rédacteurs de alya-express.news) cryptent leurs écrits pour empêcher (!) une reprise en copier/coller et la diffusion de leurs « œuvres »…

(En fait on y arrive très bien avec un retraitement du texte via Java, mais c’est une perte de temps et c’est assez fastidieux à remettre en forme)

Ils n’ont pas compris qu’avec une simple capture d’écran leur “protection” est inopérante…

Avec 3 captures, on a ainsi reconstitué immédiatement l’article.

Notons que ce site est connu pour son activisme antichristique : pour vilipender le christianisme, il s’est signalé récemment en évoquant le pseudo-évangile de Barnabé – daté entre le VIIeme et le XIeme siècle, d’origine gnostique voire musulmane – (et en appelant l’Iran à la rescousse, ce qui pour des israéliens est tout de même un comble !)

https://infos-israel.news/effondrement-du-christianisme-liran-parle-de-lancien-livre-de-levangile-qui-dit-que-jesus-na-jamais-ete-crucifie/

L’article, reproduit ci-dessous, est très symptomatique de la haine juive qui s’exhale à l’encontre de ceux des membres de la communauté qui, ayant été touchés par la Révélation, ont ouvert leur cœur à la connaissance du Christ et veulent la faire partager à leurs coreligionnaires.

Ces juifs touchés par la grâce sont donc stigmatisés et bannis de la communauté : c’est ce à quoi encourage cet article qui les dénonce et relate comment, sur injonction rabbinique, les « coupables » – dont les noms sont cités pour être bien exposés à la vindicte publique – sont chassés de la communauté et privés de leur emploi…

Le herem est toujours à l’ordre du jour dans le judaïsme orthodoxe : (voir Talmud – Sanhédrin 24, 7 et 26, 6)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Herem

Rappelons en outre que la haine est tenace dans la communauté: le herem le plus célèbre dans notre histoire occidentale est sans contexte celui qui été prononcé à Amsterdam le 27 juillet 1656 à l‘encontre du philosophe Baruch Spinoza par le rabbin de la communauté portugaise Isaac Aboab da Fonseca…

En Septembre 2012, la Congrégation israélite portugaise d’Amsterdam – désireuse pouvoir au moins enfin accéder aux œuvres du philosophe – a demandé au grand rabbin de leur communauté, le hakham Pinchas Toledano, d’annuler le ḥerem de Spinoza mais cette demande a été refusée !

L’article ci-dessous (bien entendu non signé) se passe de commentaires !

On ne se formalisera pas des maladresses de la rédaction : les israéliens se revendiquant francophones, c’est bien entendu à nous de nous adapter à leur conception de la langue française…

Le charabia sarfati (ou serfati) est une garantie de l’origine israélienne des textes…

(Même les plus grands journaux israéliens dans leur version « française » nous gratifient d’écarts de syntaxe et de vocabulaire qui obligent parfois à plusieurs relectures pour bien comprendre le sens de certaines phrases !)

On remarquera que la photo proposée dans l’article (pour une fois qu’une femme juive orthodoxe est prise en photo) montre un visage entouré d’un foulard. C’est une obligation hakhalique de la tsniout quand on ne porte pas de perruque : la femme a obligation de couvrir ses cheveux.

Il n’y a que les ignorants pour imaginer encore aujourd’hui, comme on le lit trop, que le voile est une invention islamique !

https://www.tsniout-mag.com/la-tsniout-c-est-quoi/lobligation-de-se-couvrir-la-tete-dans-le-judaisme

https://www.ecoute-juive.com/nidah-purete-familiale/nidah-tsniout-obligation-de-se-couvrir-les-cheveux.php

Claude Timmerman

* * * * * *

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Les commentaires sont fermés