Né à Shepperton (Grande-Bretagne) le 25 janvier 1929, l’universitaire Robert Faurisson est décédé ce dimanche 21 octobre 2018.

Il fut maître de conférences à la faculté de lettres de Lyon après avoir enseigné à Paris et à Clermont-Ferrand. Ancien secrétaire de section au S.N.E. Sup, organisation syndicale qu’il fut contraint de quitter sous la pression de ses adversaires.

Avant d’être l’objet d’agressions qui l’ont obligé à suspendre ses cours, le professeur Faurisson a publié plusieurs ouvrages d’érudition littéraire : A-t-on lu Rimbaud ? (1961), Andromaque (livre de l’élève et livre du maître, 1970), A-t-on lu Lautréamont ? (1972) et La clé des Chimères et Autres chimères de Nerval (1971), ainsi que divers articles et études dans Les Nouvelles littéraires et L’Herne.

L’orage éclata au-dessus de sa tête lorsqu’il publia dans Défense de l’Occident (n°158, juin 1978) un article intitulé Le problème des chambres à gaz où il reprenait les thèses de l’ancien député socialiste Paul Rassinier, revenu de déportation sur un brancard, auteur d’un livre autrefois célèbre : Mensonge d’Ulysse. En octobre 1978, commençait une campagne dans laquelle s’illustra Le Matin de Paris, le quotidien de Claude Perdriel, ancien bras droit (dans les affaires immobilières) du banquier Edmond de Rothschild. Robert Faurisson obtint, le 2 mai 1979, la condamnation de ce journal, mais ses diffamateurs ne furent pas contraints de publier le jugement. A Lyon, où le professeur enseignait, Le Progrès, principal quotidien de la région, refusa le droit de réponse et, fait inhabituel à l’époque, le diffamé ne put obtenir des tribunaux la publication de sa lettre répondant à un article jugé diffamatoire. Ce sont, ensuite, diverses associations, dont la LICRA et le MRAP, qui l’ont assigné en correctionnelles pour “diffamations raciales”. Ce n’était là qu’un début. Les juges condamnèrent sévèrement le professeur Faurisson: les amendes s’ajoutant aux dommages et intérêts, aux frais des procès et au prix des insertions dans la presse. Et les procès se succédèrent jusqu’à la fin de sa vie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 commentaires

  1. Cadoudal says:

    un homme honnête et droit , assez têtu, victime du fanatisme obscurantiste totalitaire de la Révolution licrasseuse et de ses innombrables larbins

  2. D’accord avec vous.

  3. RIP Professeur!

  4. denance says:

    un jour la vérité eclatera

  5. Daniel Daflon says:

    Ceux qui l’ont condamné ont été les premiers parmi ceux qui ont dit qu’il n’y avait pas de liberté d’expression en URSS, et maintenant en Russie.
    La licrasse, le mrap, sos machin, tout ces roquets aboyeurs qui passent leur temps à vomir leur haine et à essayer de faire condamner tous ceux qui leurs déplaisent.

  6. Michel Robin says:

    C’est grâce à Faurisson ou aux médias qu’on a interdit aux historiens d’avoir le dernier mot sur l’histoire pour confier dangereusement son écriture aux politiques dans la loi Gayssot ?

    Petite remarque en passant : un historien par nature est forcément révisionniste car l’histoire n’est jamais complètement figée comme d’aucun voudraient le faire croire et si l’histoire par les faits venaient à devoir nier ce qu’on croyait jusqu’à maintenant ils deviendraient de facto négationnistes : comme quoi il est dangereux de faire légiférer un domaine de connaissances par des gens qui n’y connaissent rien et qui ont des idées très orientées sur le sujet.

  7. Même après l’exil à domicile du Pr Faurisson de Lyon II(!), le Pr Allard (lettres allemandes) de Lyon III, soupçonné de partager son hérésie, à été agressé un soir sombre dans l’université par une canaille de la gauche estudiantine. Mgr Williamson, lui, a été condamné en Allemagne pour délit d’opinion commis sur le territoire de l’évêque de Ratisbon de l’époque, actuellement le card. Müller ; il parlait, il me semble, depuis le séminaire FSSPX allemand du lieu-dit Schierling (‘ciguë’) appartenant à la ville de Zaitzkofen en Bavière.

    • Pardon, je me suis trompé sur un détail : Zaitzkofen appartient à Schierling, pas le contraire.

  8. Deo gratias says:

    Véritas.
    La vérité finit toujours par sortir, toujours.

  9. Le Prof Faurisson bien qu’il soit agnostique je crois, a un côté très christique : il s’est battu sa vie durant au mépris de sa propre vie contre les ordures, n’a cessé de proclamer la vérité, n’a jamais répondu par la violence à ses multitudes d’ennemis qui voulaient le tuer même physiquement, il a été traité de fou, de haineux (par des gens qui sont la quintessence de la haine !), de blasphémateur de la religion (de la shoah)…. et jamais il n’a cédé, jamais il n’a reculé d’un pouce !

    Pour défendre la vérité, il a tout perdu : sa carrière d’enseignant et d’universitaire, sa pitance, ses amis.
    Ne parlons pas de ses nombreux séjours à l’hôpital suite à des agressions (où encore il a eu la chance de ne pas être achevé par quelque infirmière zélée qui aurait ensuite été décorée pour son meurtre)…

    Quelle force faut-il pour tenir vent debout contre la haine satanique que vous vouent des millions de gens ?

    C’est l’un des hommes contemporains connus pour lequel j’ai eu le plus d’admiration.

    • Yann Esteveny says:

      Message à avatar “La Mésange”,

      Même si les circonstances sont plus aux condoléances à sa famille, et plus particulièrement à son épouse, qu’à l’étude de l’exactitude de la matérialité des faits, je me permets en signe d’hommage à Mr Faurisson de rajouter quelques précisions.

      Mr Faurisson était agnostique et rationaliste. Il évoque dans un de ses écrits les témoignages des premiers chrétiens lyonnais sur le martyr de la chaise de fer rougie au feu. Ces témoignages posent matériellement problèmes.

      Mr Faurisson disposait d’un appui politique en haut lieu qui l’a partiellement protégé. Je ne dispose pas du nom de cette personne.

      Pour prolonger la comparaison christique que vous faites en citant indirectement Luc Ch.14 V.26, Mr Faurisson a également perdu sa famille. Un de ses fils a reproché à son père les persécutions qu’il a lui-même dû subir directement du simple fait qu’il soit son fils.

      Enfin pour évoquer en substance la qualité des travaux de Mr Faurisson, il faudra abroger la loi Gayssot-Fabius. Pour rappel, la loi Gayssot-Fabius en France nous interdit de remettre en cause les jugements du Tribunal Militaire International de Nuremberg qui n’était ni un vrai tribunal, ni militaire et ni international comme le soulignait Mr Faurisson.

      Le tribunal de Dieu devant laquelle Mr Faurisson va comparaître le changera du spectacle des tribunaux de la République Française. Dieu lui donnera justice.
      Quant à nous, il faudra continuer à vivre sans Mr Faurisson. Il faudra continuer à vivre au milieu des mensonges de ce monde. Il faudra continuer à vivre au milieu de gens ivres de haine et de propagande qui saliront son nom et porteront au pouvoir des psychopathes qui continueront à les rendre esclaves du mensonge.

      • Il y en a justement un à l’Elysée placé par la Secte judéo-maçonnique qui a pour tâche de détruire la France et son reste de puissance ancestrale. Il travaille dur…

      • L’abbé Rioult a publié un bel hommage au prof. Faurisson en demandant des prières pour lui en ce mois de novembre spécialement.
        http://www.lasapiniere.info/archives/3084

      • Cadoudal says:

        un martyre de la dictature talmudique et licrasseuse

        un hérétique relaps envers les dogmes , les seuls qui soient sacrés en notre période de “mort de Dieu”,

        les dogmes édictés à Nuremberg par le camarade prophète NIKITATCHENKO ;

        à rapprocher de Mgr Williamson diabolisé complètement pour le même motif .

        même punition: l ‘enfer éternel réservé aux bêtes immondes. traquées par les démocrates.

  10. Prince2 says:

    Un détail de son histoire

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

1500 récoltés 33.500 € manquants

1500 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.500 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !