Ce n’est pas un remake de « Peur sur la ville » mais presque tellement les réactions sont exagérées et épidermiques.

Dans la ville de Perth, en Ecosse, des plaisantins ont affiché sur les lampadaires et tuyaux de drainage des autocollants avec cette seule inscription :

« C’est OK d’être blanc ».

Pas de quoi fouetter un chat… même s’il est noir (« noir », référence à la peste brune, pas aux Black… je précise !)

Mais non, c’est devenu une affaire d’État, la police enquête, le député du lieu, John Swinney, se répand sur les réseaux sociaux en des termes qui feraient craindre une troisième guerre mondiale, une épidémie, une catastrophe naturelle, la peste se serait-elle abattue sur la ville ? :

« C’est atroce. Et ceci n’a pas de place dans Perth ou dans un quelconque autre endroit du pays. Nous devons nous unir pour résister à ce matériel inacceptable. »

« John, is it not okay to be white? » « Donc John ce n’est pas OK d’être blanc ? »  lui rétorque un Écossais.  

La BBC révèle que « le groupe local Perth Against Racism a déclaré qu’il avait été contacté par des habitants locaux qui ont déclaré qu’ils se sont sentis en danger en voyant ces autocollants. Une personne a déclaré au groupe: « Je suis certainement inquiète maintenant pour mes filles qui ne sont pas blanches mais qui sont de Perth. » « C’est écœurant et dégoûtant de savoir que les gens pensent comme ça. » »

En danger ? A cause d’autocollants ? Ecœurant, inacceptable… « d’être blanc » ? 

Comme dirait Obélix:

« Ils sont fous ces Écossais ! »

Francesca de Villasmundo




Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :