Un journaliste de la première chaîne de la télévision publique russe a été tué par balles dans l’est de l’Ukraine, en proie à une insurrection prorusse, a annoncé lundi son employeur, Pervy Kanal.

Anatoli Klian, caméraman de 68 ans, effectuait un reportage dimanche soir avec des séparatistes pro-russes aux abords d’une unité militaire ukrainienne de la région de Donetsk, a précisé la chaîne sur son site internet. Il se trouvait avec un groupe de journalistes russes emmenés par les insurgés de la « République de Donetsk » autoproclamée, afin de rencontrer des mères de soldats venues demander que leurs enfants quittent les lieux. Une fois sur place des tirs venant du côté des militaires ont retenti. C’est là que le journaliste a été mortellement blessé au ventre.

Le 17 juin, deux journalistes de la télévision publique russe avaient été tués dans la région voisine de Lougansk. Auparavant, plusieurs avaient été arrêtés par le pouvoir ukrainien. Le travail des journalistes russes en Ukraine est compliqué et dangereux mais cela émeut moins la communauté internationale que s’il s’agissait de journalistes américains.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :