Espagne – Le samedi 29 septembre, la coalition nationaliste ADÑ a été présentée publiquement à Madrid. Il s’agit d’une coalition des partis politiques Falange Española de la JONS, de Démocratie nationale, La Falange et Alternativa Española pour participer aux prochaines élections au Parlement européen de 2019.

L’acte de présentation a eu lieu au palais des ducs de Pastrana à Madrid. Des centaines de personnes ont rempli la salle où se déroulait l’événement, ainsi que les salles annexes, et même de nombreuses personnes n’ayant pas eu accès au hall principal ont dû suivre les discours. via le système de sonorisation installé dans les jardins du complexe.

Ce premier acte public de la Coalition Euroescepticos2019 a été couvert par plusieurs médias. Il a aussi été suivi par des personnalités très diverses du patriotisme espagnol, hélas trop longtemps divisé. Les organisateurs annoncent une campagne permanente, animée par le désir de mettre fin aux menaces qui pèsent sur la continuité de l’Espagne en tant que nation unie.

Deux jeunes, Magdalena et Luis, ont animé et présenté l’événement avec interventions parfois drôles, parfois émouvantes, dévoilant clairement l’essence de l’ADÑ, puis ils ont cédé la place aux quatre orateurs représentant les quatre organisations qui composent la coalition ADÑ.

Suivant une répartition parfaite des rôles, les orateurs bombardaient les 5 points forts de la coalition. Manuel Andrino, au nom de La Falange, a souligné que l’Espagne et, par extension, l’Europe que défend la nouvelle coalition, est celle de la justice sociale, celle qui met fin aux politiques de coupes, celle qui met l’économie au service de l’homme, pas de l’Europe des marchés et des marchands. L’Europe sociale pour laquelle travaille ADÑ est celle qui garantit le droit au travail, au logement, à la santé, à l’éducation et à la protection sociale des plus démunis. Il a souligné l’impossibilité pour une nation d’être forte sans justice sociale ni qu’elle existe sans une nation unie qui défend son identité.

Gonzalo Martín, représentant de Démocratie Nationale, a souligné l’engagement de la coalition ADÑ à remettre la tradition chrétienne comme fondement des valeurs et de la culture européennes, et a souligné qu’un réarmement moral est nécessaire pour nous conduire à la défense de la vie et à la défense de la famille naturelle. Avec la même vigueur, il a insisté sur la nécessité de contrôler efficacement nos frontières, de protéger nos limites territoriales, de durcir les critères d’accès à la nationalité espagnole et de freiner les politiques d’immigration massive qui cherchent à faire venir une main-d’œuvre bon marché pour la soumettre à une exploitation.

Norberto Pico, au nom de Falange Española de las JONS, a défendu une mesure que seul ADÑ propose dans ces élections européennes et qui suscitera sûrement une vive controverse, à savoir la sortie de l’euro et la reprise en main de la politique monétaire, exigence nécessaire pour progresser dans la justice sociale. La crise récente a montré que les pays qui ne faisaient pas partie de la politique de l’euro ont surmonté les mêmes difficultés de manière beaucoup plus efficace que les pays soumis à l’euro, car ils ont pu orienter leurs politiques monétaire et financière dans les intérêts du pays et non de l’eurocratie bruxelloise.

Francisco Torres, représentant de Alternativa Española, a rappelé que cette coalition représente ceux qui ont toujours défendu fidèlement l’identité, la souveraineté, l’intégrité, l’indépendance et la liberté de la patrie. Il a dénoncé tous les gouvernements des dernières décennies qui ont livré l’Espagne à ce broyeur de Patries qu’est l’Union européenne, au service du globalisme et de la mondialisation qui dissolvent les identités nationales dans un multiculturalisme qui fait de nous des esclaves du capitalisme. Il a justifié la poursuite de la bataille idéologique pour aller à la racine des problèmes internes de l’Espagne.

Si l’acronyme ADN représente l’identité génétique de tous les organismes vivants et est également responsable de la transmission héréditaire, il est logique qu’un mouvement politique basé sur cette défense de l’identité de l’Espagne peut reconnaître ce nom d’ADN comme représentant sa coalition.

La première partie de la présentation s’est terminée par les notes de l’hymne national écouté avec un respect impressionnant, et même chanté avec les paroles de José María Pemán, par les centaines de personnes qui ont rempli la salle principale, les couloirs et les espaces adjacents. À la fin de cette partie centrale de l’événement, les portes menant à une salle attenante et au jardin du palais ont été ouvertes. Il y avait là des exposants, des peintures murales et des affiches de toutes sortes dans une exposition originale et saisissante faisant connaître le message politique et social de la coalition ADÑ. Dans cette seconde partie de l’acte de présentation, tous les participants pouvaient parcourir l’exposition, prendre des photos et engager des conversations entre eux et avec les organisateurs de l’événement.

La devise de la coalition ADÑ: “Nous sommes ADÑ, nous sommes ce que nous sommes, nous sommes comme vous”.

Parmi les marques de soutien reçues d’autres pays, on notait celle d’Alain Escada, président de Civitas.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. Joséphine says:

    BRAVO mille fois; Je SUIS ADN et comment ne pas se réjouir d’une telle nouvelle remplie d’espoir pour les Espagnols !

    • Ah, Joséphine, et la France vous l’oubliez ? ADÑ pour la France non ?……

      • Joséphine says:

        La France semble avoir été piquée par la mouche Tsé-tsé mon cher YAYA.

        • Sanguedolce says:

          Comme l’avait dit Dominique Venner elle est en dormition

  2. Daniel Daflon says:

    Bravo pour cette avancée essentielle. A présent l’Espagne doit être nettoyée entièrement.

  3. Yo tambien que soy ADÑ ! Para que Francia sea respetada en europa y en el mundo !!
    Faisons-nous respecter non seulement en Europe mais dans le Monde !!!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !