Il n’aura pas fallu longtemps avant que le nouveau gouvernement de centre-gauche italien ne montre son idéologie pro-migrants.

Le premier acte de cette coalition Parti Démocrate-Mouvement 5 Étoiles, coalition fortement teintée de rouge, aura été de contester une loi de la région Friuli-Venezia-Gulia parce que considérée par la bien-pensance discriminatoire.

Le premier Conseil des ministres, sur la proposition du nouveau ministre des Affaires régionales, sorti des rangs du PD, s’en prend à la mesure prise par cette région gouvernée par un des fidèles de la Ligue et de Matteo Salvini, Massimiliano Fedriga.

L’objet du bras de fer : le transfert des fonds prévus pour l’accueil aux fonds prévus pour les rapatriements des migrants ayant fait l’objet d’un décret d’expulsion. Cela concerne une somme globale de 4 M d’euros. Une autre mesure est mise en cause par le nouveau gouvernement : celle qui prévoit des incitations à l’embauche destinée à qui réside dans la région depuis au moins 5 ans. Elle est considérée elle-aussi discriminatoire envers les migrants.

« C’est une honte absolue, a répliqué le gouverneur Fedriga. Le M5S et le PD ont déjà accouché du gouvernement de l’immigration sauvage. C’est un signal très clair : une attaque à l’autonomie (des régions, ndlr). Nous défendrons nos mesures devant la Cour Constitutionnelle. »

Mais les véritables lois sur la liste-noire du nouveau gouvernement sont les deux décrets Sécurité de Salvini, décrets avant tout destinés à lutter contre l’immigration clandestine, : à biffer tout de suite. La révision de ces lois est le premier objectif des démocrates-chrétiens du PD. Ils ont d’ailleurs confié le ministère de l’Intérieur à une opposante forcenée de la politique de Salvini, Luciana Lamorgese, passionaria de l’accueil.

Le nouveau gouvernement, sans aucun respect pour le vote anti-immigration des Italiens, vire à 190° par rapport à la ligne « des ports fermés et de la fermeté » de l’ancien ministre de l’Intérieur Salvini. Qui attaque :

« Le gouvernement PD-M5S a eu un beau début. Nous nous préparons à un automne de batailles pacifiques, démocratique mais déterminé. »

Francesca de Villasmundo


Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :