L’ex-candidat à la présidentielle de 2017, Jean Lassale, dénonce Macron comme “le produit et l’instrument du système financier qui l’a fait élire par un coup d’Etat démocratique”, précisant que “Macron est au service de nos nouveaux maîtres qui l’ont porté à l’Elysée, comme le gouvernement de Vichy, sous l’Occupation, l’a été pour les Allemands”. Voilà une belle accusation de traître pour le Président de la République qui instrumentalise si bien les affres de l’Occupation à son profit ! Notons quand même que Macron n’a jamais été forcé de composer avec l’envahisseur ennemi, et qu’il est volontaire libre dans son action de vassalisation de la France à l’Oligarchie mondialiste, ce qui n’était pas le cas en 1940. “Si j’avais été anglais, j’aurais voté pour le Brexit”, précise encore le chef du nouveau parti: “Résistons”, que le député des Pyrénées-atlantiques vient de créer.

Mettant au rebut la langue de bois et notamment en parlant de l’occupation allemande et non pas de l’occupation nazie, Jean Lassale n’a pas peur de la vérité que M. Macron veut censurer par son projet de loi sur les prétendues “fakes news” (fausses nouvelles). Des nouvelles jugées fausses seulement lorsqu’elles révèlent ce que “l’instrument du système financier” nommé Macron, veut cacher.

Le député des Pyrénées-Atlantiques qui a fondé récemment le parti: “Résistons!” entend démontrer que la Résistance, aujourd’hui si bien instrumentalisée au profit de la Cinquième colonne, n’a pas été et n’est pas au service de l’Oligarchie apatride, mais au service de la France et de son peuple.

Huit mois après la présidentielle, Jean Lassalle règle ses comptes avec Emmanuel Macron dans un article-confession publié cette semaine par Valeurs actuelles.

Rendant public des anciens SMS de Macron, l’ancien candidat affirme notamment que l’actuel chef de l’Etat lui avait secrètement proposé en octobre 2016 “la place de « premier marcheur, qu’il offrira finalement à Richard Ferrand”. Il accuse aussi l’actuel chef de l’Etat d’être à l’origine des accusations de « harcèlement » actuellement portées contre lui : “Plusieurs personnes m’ont dit : « Si tu la mets en veilleuse, si tu rentres dans le rang, cela restera sans suite » ”, révèle-t-il, comparant ces “méthodes” à celles “des Soviétiques ou des dictatures d’Amérique du Sud”.

L’ancien numéro 2 du MoDem de Bayrou annonce, par ailleurs, qu’il a “la volonté de conduire” sa propre liste aux élections européennes de 2019. Sur une ligne clairement eurosceptique : “Si j’avais été anglais, j’aurais voté pour le Brexit”, indique encore Valeurs actuelles, dont l’intégralité des révélations de Jean Lassale paraîtra demain dans sa version papier.

Lire aussi: 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    Et IL a raison .! MOI je n’ai pas de mots assez crus (pour ne pas être censuré ) pour définir cette pourriture qui a investi la FRANCE .

  2. Depuis Sarkozy inclus, la France est un pays occupé, gouverné par des gouvernements d’occupation. Et le fossoyeur Macron ne fait pas exception.

  3. Cadoudal says:

    la France est un pays dominé par une caste

    qu’il est interdit de critiquer et de nommer

    sous peine de ruine et de Goulag

  4. Rêveil français la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation.

    • La République n’a pas besoin d’interjections choriques.

  5. MAUCLERC says:

    Oyez bonnes gens c’est le bon sens de nos campagnes qui parle…avec son accent rrrrrocailleux!
    Ainsi le roitelet Micron 1er et son peuple de 17% (personnellement je ne fais pas partie de “mon peuple” comme il dit aurait sifflé Jean pour qu’il vienne -au pied- de ce jupiter de pacotille…comme dit un juteux* de l’armée “avec ce petit con on n’a pas fini d’en chier”.
    *juteux=adjudant

  6. Sous la (((République))), la France n’est que sous-France.

    • La France, ils s’en moquent éperdument, ce qui compte pour eux, c’est la “Ripoublique Médiocratique”!

  7. « Mettant au rebut la langue de bois et notamment en parlant de l’occupation allemande et non pas de l’occupation nazie, […]. »
    Les Allemands eux-mêmes osent désormais petit à petit imiter ce degré abject de « correction politique » ; je viens d’entendre à la radio étatique „die Besetzung Frankreichs durch die Nationalsozialisten“ « l’occupation de la France par les socialistes nationaux », c’est-à-dire par les nazis. Mais c’est encore pire en allemand, parce que la plupart des soldats allemands en 1939-1945 – je ne parle pas de la SS – n’étaient pas des membres du parti nazi mais de simples citoyens conscrits.

    «Jean Lassale n’a pas peur de la vérité que M. Macron veut censurer par son projet de loi sur les prétendues « fakes news » (fausses nouvelles). »
    Trois observations : 1) dans cette expression argotique d’origine américaine, ‹fake› functionne comme adjectif, donc ne s’accorde pas, 2) si l’on veut traduire, ‹fausses› n’est ni assez fort ni assez argotique pour traduire ‹fake› ; il faut « bidon », 3) quand le mot se trouve en isolation, avec ou sans article, il fonctionne comme un substantif et peut donc se trouver au pluriel, p. ex. « I like these paintings, but they’re all fakes ». (Aussi : « they’re all fake », mais dans ce cas-là comme adjectif ; le participe parfait « faked » est également possible.) N. B. Les Allemands tendent à dire „Feeknjuß“ à l’allemande, les Français « fèque niouse » à la française ; heureusement, les Français ont raison.

  8. Christine says:

    On peut dire qu’il est long à la détente et qu’il aurait dû mettre en pratique ce que nos anciens nous disaient à longueur de temps “Tourne ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler” !

    Cela lui aurait éviter de ne rien faire pour éviter l’élection de ce freluquet stupide et mal élevé et ensuite d’être un adorateur de macron (voir votre article lassalle encense macron).

    Car on le savait puisque sur TF1, le 27 avril 2017, macron avait déclaré« je ne vais pas dire aujourd’hui aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin »

    Nous avons donc une nouvelle girouette face à l’un des plus grands traîtres de notre Nation !

  9. Montois says:

    Exactement comme le caribou bordelais avec le grand remplacement..

  10. Rèveil français Macron les français non pas voulu des migrants nis les travailleurs clandestins la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !