« Non à la fermeture des ports, cela crée des égoïsmes » tonnent les évêques italiens. « Il faut construire une narration différente de la Méditerranée » affirme l’évêque de Fiesole.

Mais Salvini attaque :

« Avec des millions d’Italiens (et tant d’immigrés réguliers et en règle) sans maison, sans travail et sans espoir, c’est un devoir pour un bon homme politique italien de s’occuper avant tout de ces sœurs et frères en difficulté. »

Mais le message de la Conférence épiscopale italienne se veut politiquement correct, bien-pensant, dénonçant comme la culture de l’exclusion cet « avant nous, les autres après ». Le vice-président de la Conférence, Mgr Mario Meini, évêque de Fiesole, en Italie, dans son introduction aux travaux du Conseil épiscopal permanent, a souligné que « quand l’autre est une personne dans le besoin, avant chaque opportunité, nos fermetures consolident injustices et égoïsmes ».

Le prélat, en référence à la Journée mondiale du migrant et du réfugié, qui sera célébrée dans l’Église officielle dimanche prochain, a insisté :

« Cette journée constitue une invitation à récupérer certaines dimensions essentielles de notre existence humaine et, plus en général, de l’humanité de tous (tiré du message du pape); pourtant, il nous met en garde contre le raccourcis qui voudrait relier au phénomène migratoire les peurs et insécurités d’un mal-être civil qui, en réalité, vient de causes bien plus profondes. »

Et il a ajouté :

« Le même événement que nous avons promu à Bari pour février prochain vise à construire en Méditerranée une narration différente ; nous le ferons à partir de la disponibilité à nous mettre à l’écoute des diverses expériences, sensibilités, et prospectives qui animent les Églises qui donnent sur le bassin du Mare Nostrum. »

La réplique de l’ex-ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, en réponse à Meini et, plus en général à la CEI, ne s’est pas fait attendre :

« Avec tout mon respect pour la CEI, avec des millions d’Italiens (et tant d’immigrés réguliers et en règle) sans maison, sans travail et sans espoir, c’est un devoir pour un bon homme politique italien de s’occuper avant tout de ces sœurs et frères en difficulté, et ensuite du reste du monde. »

Le secrétaire de la Ligue a ensuite conclu :

« Aider les pauvres qui échappent vraiment à la guerre est un devoir, ouvrir les ports italiens à tout le monde est une folie. »

La bien-pensance des ces évêques modernistes équivaut à la dissolution des nations.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. L’IMBÉCILE GLOBAL AU POUVOIR

    “Chaque matin, midi et soir, où que vous soyez et à quelque source d’information que vous vous connectiez – vidéo, radio, journaux, internet, mais aussi films, concerts, sermons, cours à l’école ou à l’université, discours institutionnels – il y a un Imbécile global qui répète toujours le même discours: «Abattons les murs, plus de frontières entre les peuples, les religions, les races, les sexes et les homosexes, plus de fermetures dans les nations, genres, familles, traditions, mais ouverture au monde».

    Il vous le dit comme s’il était en train d’exprimer une opinion personnelle inhabituelle et incisive, originale; il feint de se rebeller contre le conformisme de la fermeture et contre le pouvoir du fascisme (mort depuis 72 ans), quel courage, quel anticonformisme; il est ouvert, il n’est pas assimilé, il a un esprit ouvert, un coeur ouvert, les bras ouverts, il est citoyen de monde. Lui, il défie les Puissants, – quelle force.

    Il répète indéfiniment, en imbécile préimprimé qu’il est, le Catéchisme Précompilé des Crétins Alignés au Canon du Temps. Tous pour un, un pour tous. L’Imbécile est global parce que lui, il sait où va le monde et se sent citoyen du monde. L’imbécile global se multiplie en mille versions.”

    http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/limbecile-global-au-pouvoir.html

  2. Summam Identitatems says:

    “Qui veut faire l’ange fait la bête”.

  3. balaninu says:

    Ah ! enfin un commentaire ! j’attendais pour voir. Merci @Gauvin, car en plus il est très pertinent.
    Depuis plusieurs jours en effet, sur les sites que je lis, (j’y rencontrais des noms dont j’avais l’habitude depuis plusieurs mois) j’avais l’habitude de lire les commentaires et je m’y associais. J’avais l’impression d’échanger, de dire oui ou non, enfin bref, je donnais mon humble avis.
    Et depuis plusieurs jours : RIEN ! pas un commentaire ne venait s’ajouter à l’article. Et quel dommage. Comme si soudain plus personne n’osait dire ce qu’il pensait.
    Bon me voilà rassurée. Je ne suis plus seule à lire !

  4. Me serait-il possible de reprendre un article comme celui-ci sur mon blog : http://www.michelledastier.com ? Merci de me répondre sur michelle.dastier@orange.fr

  5. Pierre-Alain Depauw says:

    Cher Monsieur,
    Vous pouvez bien sûr reprendre un ou plusieurs articles de MPI sur votre blog. Il suffit d’en préciser la source.

    Bien cordialement.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !