Le front qui combat l’invasion migratoire s’élargit en Europe. C’est maintenant au tour de la Bulgarie, actuellement présidente du Conseil européen, de se lever contre l’arrivée des vagues de clandestins.

Bojko Borisov, le premier ministre bulgare, a lancé une initiative pour fermer les frontières externes de l’Union européenne dans le but de contrôler définitivement les courants migratoires qui entrent illégalement.

La proposition a été présentée à l’occasion de la réunion plénière de la Conférence des Commissions pour les affaires européennes des parlements de l’UE : « Sans bavardages inutiles et lamentations, nous avons adopté toutes les mesures nécessaires pour une protection fiable de la frontière turco-bulgare » a affirmé Borisov « mais aujourd’hui nous proposons un compromis et nous le ferons aussi à l’occasion de la réunion du Conseil européen. » Le ministre bulgare a parlé de la « nécessité d’introduire des mesures préventives qui incluent, surtout, la fermeture de toutes les frontières externes de l’UE aux migrants, de manière à ce que l’Europe ne ressemble pas à un ‘chantier’ utilisé pour le passage ».

Pour Bojko Borisov quiconque souhaite entrer en Europe doit d’abord passer par des checkpoint, des postes de contrôle officiels, qui outre l’inspection et le contrôle de toutes les informations personnelles, devraient être habilités à prendre les empreintes digitales.

Les pays frontaliers doivent par ailleurs a-t-il souligné être aidés par les autres pays.

« Ces mesures, a-t-il conclu ne sont pas différentes de celles appliquées aux États-Unis, Canada et autres pays. Si les informations ne sont pas satisfaisantes, les personnes doivent être renvoyées d’où elles sont venues. Voici pourquoi la première parole est ‘prévention’, c’est-à-dire l’arrêt immédiat du flux et le respect des règles. »

Il a terminé en insistant sur le danger futur : « S’ils ne viennent pas arrêter à l’intérieur de l’UE, régularisés et aidés, les migrants peuvent devenir une source d’extrémisme. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    Et de 6 voire 7 Bravo et merci à la Bulgarie !

  2. Paul-Emic says:

    ça bouge ça bouge

  3. Alexandre Sanguedolce says:

    Hongrie qui ferme la porte aux Ong, l’Italie ses ports, la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, puis au tour de l’Autriche, la Bulgarie, même l’Allemagne …Les prochaines élections européennes seront décisives et certains devraient commencer à avoir chaud aux fesses.
    Malheureusement pour que ça bouge en France il faudra encore du temps vu que tout les média sont aux ordres des forces occultes et lobotomisent le cerveau des Français.

    • pamino says:

      Austriæ Erit Imperari Orbi Vniverso ‘il sera la part de l’Autriche de commander au monde entier’ ?

      • Alexandre Sanguedolce says:

        Le cuirassé Viribus Unitis de la flotte KuK avait ete coulé par une torpille autopropulsee et dirigée par deux Italiens dans le port de Pola me semble t il.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !