Un pays de plus est en train de tomber dans l’escarcelle des marchants de la mort douce : après un long débat, le Parlement néo-zélandais s’est prononcé pour la légalisation de l’euthanasie. Le projet de loi End of life choice appuyé par la Première ministre Jacinda Ardern, a été adopté par 69 voix contre 51.

Cependant, pour entrer en vigueur, la loi devra être approuvée par référendum lors des prochaines élections législatives en 2020. Elle prévoit l’accessibilité au suicide assisté à tous les adultes qui en font la demande, sous réserve de deux conditions: avoir une espérance de vie inférieure à six mois et disposer du consentement de deux médecins.

Jacinda Arden, qu’un ancien membre du Parti travailliste néo-zélandais a qualifié de  « presque communiste »  est cette ministre qui s’est illustrée, après l’attaque de la mosquée de Christchurch par un Australien, en arborant un hidjab noir ainsi que le veut la loi coranique pour témoigner de sa proximité envers la communauté musulmane. Comme on peut le constater, elle est de tous les combats menés par la gauche et la bien-pensance mondiales au nom du progrès, destinés à déconstruire et à désintégrer les sociétés occidentales, par le Grand Remplacement par voie d’immigration et par le Grand Remplacement par procuration de la mort douce !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :