La société du « RAF » , autrement dit du “Rien A Foutre”

Que nos lecteurs me pardonnent ce titre pour le moins provocateur et vulgaire ! Comme vous pouvez l’imaginer, il n’est pas le fruit du hasard. Effectivement nous vivons désormais, dans une société ou le relativisme est devenu roi !

Et où le souci de son prochain n’est aujourd’hui qu’un lointain souvenir ou presque ! C’est la société de la banalisation, oui tout est banalisé. Une « information » en chasse une autre, ç’est l’immédiateté permanente…

Ce qui illustre le mieux cette banalisation, ç’est la rubrique « faits divers », ou nous pouvons y lire, les viols, les agressions, meurtres ou tentatives de meurtres… Des délits particulièrement graves qui auraient fait la une des journaux « dans l’ancien temps »

Que dire des zones de non droit, tout le monde est désormais « habitué », oui je dis bien habitué aux agressions des forces de l’ordre, pompiers, médecins…on se scandalise sur le moment (déclarations pompeuses et martiales des ministres) et puis… plus rien.

Cette même banalisation qui génère l’indifférence de nos semblables pour à peu près tout, si ce n’est pour leur porte-monnaie, perversité absolue de nos sociétés modernes. Occuper les esprits an atomisant les informations, ne pas laisser le temps de la réflexion et de la recherche…

Quelques exemples au cœur de l’actualité :

-le préfet de Guadeloupe pris en flagrant délit de manipulation et propagande avant son intervention au sujet du confinement, dans « l’ancien temps », dans cette vieille France, il y a encore quelques décennies, cela aurait été un scandale d’état, la non quelques réactions ci et là et… basta ! pour la forme le préfet sera peut-être recasé dans une administration quelconque dans quelques temps…

-Un éditorialiste qui insulte ouvertement les manifestants contre le pass sanitaire, quelques remous, quelques réactions pour la forme ici aussi, circulez il n’y a rien à voir !

La crise que nous traversons est un parfait exemple, des informations multiples, contradictoires, invraisemblables parfois, peu importe… on suit le mouvement.  Du pain, des jeux, du relativisme à outrance et de l’ignorance, voici le cocktail diabolique des apôtres cyniques et des rampants serviteurs que nous retrouvons (la liste n’est pas exhaustive) : au sein du club le siècle, du grand orient (et des autres obédiences) en ce qui concerne la France…, —du Bildeberg, de la trilatérale, du forum de Davos… sur un plan mondial…

Etienne de la Boétie disait : « ils se sont grands que parce que nous sommes à genoux »

Alors de grâce une nouvelle fois votre serviteur en appelle à notre foi, notre volonté, ne cédons pas à la fatalité…la situation actuelle ne doit surtout pas nous faire courber l’échine, mais a contrario, à réagir fermement, avec intelligence et subtilité, soyons solidaires, ne subissons plus, agissons, alertons, il en va de l’avenir de nos enfants, de nos parents et de nous-mêmes …

Aujourd’hui un seul credo s’impose !

Force, foi et honneur ! A consommer sans modération !

Koba, « Jusqu’ici tout va bien… ou presque ! »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :