Exit Matteo Salvini, c’est le retour des affairistes au pouvoir en Italie, de cette caste de politiciens qui obéit au diktats de l’Union Européennes et de ses technocrates.

La bénédiction de Macron et de Juncker, en passant par le mondialiste Moscovici, à la naissance de la nouvelle coalition Parti Démocrate et M5S et formant l’exécutif à de quoi soulever la défiance des Italiens sur la bonté du nouveau projet politique. Ces dernières années, les occasions ont été multiples pour constater que les intérêts de l’Italie ne coïncidaient pas avec ceux franco-allemand.

Le coup de grâce à l’indépendance face aux pressions de l’Union Européenne est arrivé par les paroles du Commissaire aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, qui, comme par le passé et avec une totale désinvolture par rapport à son devoir de réserve, a déclaré au cours d’un entretien à LCI :

« Je pense que c’est une expérience (la coalition PD-M5S, ndlr) qui doit être tentée. »

Sans la moindre pudeur et en s’immisçant dans les affaires intérieures de l’Italie, il a continué :

« La place de l’Italie doit être au cœur de l’UE et de l’Europe, et c’est le sens du nouveau gouvernement s’il réussit à entrer en fonction. »

Sur la question des migrants mais aussi du point de vue économique, la nouvelle coalition de centre-gauche jaune-rouge italienne semble s’aligner sur les diktats européens, contre le souhait des Italiens.

Lors des prochaines élections en Italie tous ces politiciens oublieux des premiers intérêts de leur pays et de leurs concitoyens pourraient bien être emportés par la vague souverainiste…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :