Ce 15 mars, à Paris, le Dr Petra De Sutter, sénatrice belge (cooptée Groen, parti écologiste flamand) et transsexuelle (née Paul De Sutter), viendra présenter et faire voter en commission des affaires sociales de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe un rapport visant à autoriser la gestation pour autrui (GPA).

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) adopte des résolutions et formule des recommandations dont les 47 membres doivent tenir compte. Elle avait demandé un rapport sur « les Droits humains et questions éthiques liées à la gestation pour autrui« . Le 15 mars au matin, la Commission des affaires sociales de l’APCE se réunira à huis clos pour voter ce rapport, éventuellement assorti d’un projet de résolution et de recommandation.

Or, le rapporteur de ce projet, Petra De Sutter, dirige le département de la reproduction à l’hôpital universitaire de Gand qui accompagne des mères porteuses en Belgique. Son service collabore avec la clinique indienne Seeds of innocence qui fournit des mères porteuses à des clients internationaux. L’engagement du Dr De Sutter en faveur de la GPA est donc indiscutable, ce qui signifie que son rapport relève du conflit d’intérêt.

Se parant de fausses vertus, ce rapport va tenter de légitimer une GPA dite « éthique » ou « encadrée » faussement opposée à une GPA « commerciale ». Cette supercherie ne ferait que cautionner la marchandisation des bébés et l’exploitation de certaines femmes.

Un rassemblement d’opposants à la GPA est prévu à partir de 8h30, devant le 55 avenue Kléber, Paris 16e (métro Boissière). Il devrait être particulièrement hétéroclite, allant de la Manif pour Tous et Alliance Vita… à la Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et la Contraception et à la Coordination Lesbienne en France ! La cohabitation risque d’être difficile…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :