Le Super héros est anonyme…

Au départ de cette affaire d’attentat dans le train, il n’était question que de deux soldats Américains et de Jean-Hugues Anglade. L’un des deux Américains s’est retrouvé à l’hôpital grièvement blessé. Et Jean-Hugues Anglade fait plutôt tache dans cette histoire puisqu’il accuse le personnel de la SNCF de lâcheté. En cas de naufrage les rats quittent le navire en premier, dit-on, les rats dans le témoignage du comédien, réitéré après avoir été contesté, seraient les employés de la SNCF. Pas très glorieux cela, dans une affaire où les héros sont appelés à faire gonfler de fierté les peuples ébahis, d’un bord de l’Atlantique à l’autre, pas question d’anti-héros. L’inénarable PDG de la SNCF nous a très vite rassuré: Jean-Hugues Anglade n’a rien compris, puisqu’il était sous le coup de l’émotion, n’étant pas, lui, le héros attendu, malgré sa blessure à la main pour avoir tiré une sonnette d’alarme si peu accessible…. Dans cette affaire il n’y a que des héros et un pauvre islamiste décharné aux dires de son avocate, qui ayant découvert un arsenal en se promenant, ne voulait qu’en tirer avantage pour manger enfin à sa faim. A votre bon cœur msieurs-dames!

Peu à peu au fil des bulletins de presse, sont venus s’ajouter un héros anglais, puis deux autres héros américains, tous amis. Le noir de la bande semble être celui qui a tourné la vidéo qui est parue très vite sur toutes les chaines et encore plus vite sur les réseaux sociaux par l’entremise d’un ami de Caroline Fourest, la journaliste championne de la propagande, si précieuse au système… Et puis on nous a dégoté de derrière les fagots un héros français, un vrai, de ceux qui refusent d’attirer la gloire sur leur nom et qui se cachent en toute modestie. Sans doute le plus remarquable de tous… Bref, la SNCF n’a pas à doter les gares de systèmes de contrôles beaucoup trop onéreux, et l’Etat a déjà bien assez de mal à mobiliser la police sur les routes, à la surveillance des mosquées et synagogues, et pour contenir les immigrés en France, sans qu’en plus les forces de l’ordre soient éparpillées dans les gares pour protéger les citoyens lambda! Il est beaucoup plus porteur de distribuer sans compter des décorations de la Légion d’honneur à des héros, invitant tout un chacun à se disputer la gloire des médailles! Qu’on se le dise, nous avons une kyrielle de héros en réserve, – surtout des Américain off course ! – prêts à protéger les passagers des trains, beaucoup mieux que n’importe quelle police au monde, comme le démontre en effet les fiches “S” qui ne servent qu’à remonter le parcours des islamistes lorsqu’ils ont déjà commis  leurs attentats.

Le JDD a réussi a retracer, malgré son anonymat, le parcours de notre Super-héros, Damien A., notre glorieux héros français, injustement trop longtemps laissé de côté :

Lorsque Damien A. grimpe dans le train de 15 h 17 en gare centrale d’Amsterdam, en direction de Paris, il n’est qu’un jeune homme qui rentre dans son pays pour passer quelques jours en famille. Diplômé en finances de l’Edhec, âgé de 28 ans, il travaille dans la filiale d’une grande banque française aux Pays-Bas depuis 2011. Il ne sait pas qu’il sera le premier à croiser la route de l’agresseur du Thalys 9364, et à risquer sa vie en l’affrontant. C’est lui, “ce Français” évoqué par le ministre de l’Intérieur, le premier à avoir tenté de désarmer Ayoub El-Khazzani. Un héros si discret… et très éprouvé. 

Peu après 17 h 45, installé dans la voiture 12, Damien se lève pour aller aux toilettes. Il se trouve nez à nez avec un homme qui en sort, mince, torse nu. Celui-ci porte un sac en bandoulière sur le ventre, une kalachnikov à la main. Cet homme brun, en pantalon clair, est monté dans le train en gare de Bruxelles une trentaine de minutes plus tôt. Sans réfléchir, Damien A. se jette sur lui et tente de lui arracher son arme. Dans la confusion, le personnel de bord et les passagers les plus proches croient d’abord à une altercation entre deux jeunes. Damien perd l’équilibre. Il tombe au sol.

Encore quelques sympathiques attentats et François Hollande sera réélu en 2017! Qui a prétendu que François Hollande ne savait pas soigner sa communication ? 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :