Valérie Bugault, docteur en droit, se consacre depuis quelques années à l’analyse des problématiques de géopolitique économique. Son deuxième tome des Raisons cachées du désordre mondial paru aux éditions Sigest mérite une lecture attentive. Et le simple fait que le Professeur Christian Perronne ait accepté d’en signer la préface témoigne de la qualité du travail de Valérie Bugault, bien connue de tous ceux qui résistent au Nouvel Ordre Mondial.

Dans ce livre, Valérie Bugault propose des arguments étayés permettant d’établir un lien entre crise sanitaire « gonflée » et intérêts financiers. Son raisonnement est que nous sommes parvenus aux antipodes de la démocratie suite à la prise de pouvoir progressive des grands banquiers et autres financiers internationaux qui sont devenus les vrais maîtres de nos Etats.

Présenté sous la forme d’un recueil d’articles et d’entretiens, cet ouvrage permet à Valérie Bugault de démontrer l’évolution d’un cycle historique dont elle estime le départ à l’année 1531, lorsque le roi d’Angleterre, Henry VIII, pour assouvir son désir d’épouser sa maîtresse Anne Boleyn, devant le refus du Pape d’annuler son mariage avec Catherine d’Aragon, rompt l’équilibre séculaire des pouvoirs de l’Europe médiévale. Le monarque décide de subordonner l’Eglise d’Angleterre à son autorité et introduit un schisme dans l’Eglise, conduisant son pays vers une évolution où le spirituel étant désormais soumis au temporel, le droit s’est mis au service des puissants, ces puissants devenant par la suite les financiers et les banquiers. A la faveur de prétextes sanitaires, le pouvoir financier mondial entend aujourd’hui accélérer son processus de domination sur les Etats et sur les individus, comme en attestent les recommandations du Forum économique mondial de Davos.

Cette société préconisée par les hommes de Davos étant une utopie, Valérie Bugault reste persuadée qu’après un chaos généralisé viendra le temps de réinstaller des contre-pouvoirs pour s’affranchir de la tyrannie financière. Elle propose des pistes pour y arriver.

Les raisons cachées du désordre mondial – tome II, Valérie Bugault, préface de Christian Perronne, postface d’Olivier Frot, éditions Sigest, 254 pages, 22,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :