Le président de l’UE Herman Van Rompuy a annoncé aujourd’hui que la Moldavie, ex-république soviétique, signera officiellement le 27 juin un accord d’association avec l’Union européenne dont un accord de libre-échange. Le président du Conseil européen a invité le Premier ministre moldave Iurie Leanca à venir signer l’accord d’association, qui comprend un accord de libre-échange, lors d’un sommet extraordinaire Moldavie-UE à Bruxelles en présence des dirigeants des 28 membres de l’UE. Il n’a pas hésité à mettre en garde indirectement Moscou face à d’éventuelles pressions: “Nous rejetons toute pression de l’extérieur. Et nous soutenons fermement la souveraineté et l’intégrité territoriales de la République de Moldavie, dans le cadre des frontières internationalement reconnues.” On comprend bien que cet accord d’association ne plait pas du tout à la Russie et on dirait bien que l’UE cherche avant tout l’affrontement et non l’apaisement comme elle veut bien le faire croire.

En plus de cet accord d’association, la Moldavie cherche à adhérer à l’UE en 2019. Cependant, elle compte une importante minorité russophone et le rapprochement avec l’UE suscite en particulier de vives critiques dans la région séparatiste pro-russe de Transdniestrie, dans l’est de la Moldavie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !