Par ordonnance du 28 janvier 2014, n° 1400340, notifiée le 29 janvier à 16 heures, le juge des référés du tribunal administratif de Paris a suspendu, à la demande de l’association « Promouvoir », toute exploitation du visa du film Nymphomaniac Volume 1, en imposant au ministre de la culture d’interdire ce film aux mineurs de 16 ans (et non pas aux seuls mineurs de 12 ans). Le visa du volume 2 est également attaqué et sera examiné en référé au tribunal administratif de Paris le 4 février prochain à 15 heures.

On peut se féliciter que la protection des adolescents l’ait emporté sur des intérêts financiers face à un film contenant des scènes de sexe explicites et du sadomasochisme et plus. En effet, le tribunal pourrait se prononcer définitivement, une fois le premier disparu des salles de cinéma.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :