raid

Ce samedi à 6 heures du matin, rue Marceau à Nice, les forces d’intervention de la police nationale ont défoncé par erreur la porte d’un couple d’octogénaires, dans le cadre de l’enquête sur Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

Françoise et Pierre Caputo, 80 et 82 ans, ont eu la frayeur de leur vie lorsque leur porte d’entrée a explosé sous le fait d’une cartouche tirée par le Raid et la BRI.

“J’ai eu très peur. Je suis déjà malade. Nous étions en train de dormir. Ils sont rentrés et ont même cassé une porte intérieure.”, explique Pierre Caputo. Son épouse Françoise ajoute : “Ils étaient tous là à nous dire «Ne vous inquiétez pas madame, on est la police». Mais enfin, quand on casse une porte on doit savoir qui c’est !” Âgé, le couple a bien du mal à s’en remettre et regarde avec consternation l’appartement dévasté.

En fait, la police a confondu les portes des appartements. Au même étage, un jeune homme de 20 ans a été interpellé quelques minutes plus tard et est actuellement en garde à vue.

La presse niçoise souligne que la police avait déjà confondu les portes de la même façon dans cette même rue le 20 novembre dernier. Une fillette de 6 ans avait alors été blessée au cou et à l’oreille lors de la mauvaise intervention du Raid. 


gaffe_bri par nice-matin

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

4 commentaires

  1. Elbatlebeur says:

    Famille Caputo a failli être caput pour de bon .

  2. les octogénaires ont eu plus de chance que Diesel le chien du Raid

  3. tirebouchon says:

    Le Raid c’est des poulets et ils ne sont pas à la hauteur des militaires du GIGN…Point !

  4. Aliénor says:

    la 7ème compagnie suite ……