Inde – Loin des convenances laxistes de l’Europe, deux hommes de 20 et 24 ans ont été condamnés a mort pour le viol collectif d’une fillette de 8 ans, qui a suscité une vive émotion dans le pays et entraîné des manifestations de colère.

Le jugement est l’un des premiers à être prononcé en vertu d’une nouvelle loi permettant l’accélération des procédures judiciaires et de la peine de mort pour les viols d’enfants. Au moment des faits il y a deux mois, des foules de manifestants avaient défilé aux cris de « mort aux violeurs ! » après l’agression de la fillette, qui est toujours à l’hôpital dans un état critique. Les violeurs l’avaient attendue devant son école à Mandsaur, dans l’État de Madhya Pradesh (centre), pour l’emmener dans un endroit isolé, la violer et lacérer son cou, la laissant pour morte. Elle a eu la vie sauve grâce à des habitants qui l’ont conduite d’urgence à l’hôpital.

Suite aux vives protestations autour de cas précédents, l’Inde a rendu le viol d’enfant jusqu’à l’âge de huit ans punissable de la peine de mort. La dernière exécution pour viol dans le pays date d’il y a 14 ans à Kolkata, dans l’est de l’Inde. Dhananjay Chatterjee, gardien d’un bâtiment, avait été pendu pour le viol et le meurtre d’une jeune fille de 18 ans en 1990.

Près de 40.000 plaintes pour violences sexuelles ont été déposées en 2016, certaines associations soupçonnant que ce chiffre ne soit que la partie émergée de l’iceberg. Le viol collectif et meurtre d’une étudiante dans un bus de Delhi en 2012 avait entraîné des manifestations dans tout le pays et mis en évidence l’omniprésence des violences sexuelles en Inde.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Isabelle P says:

    Ah, c’est pas en Inde que Jacques Lang et Frédéric Mitterrand vont passer leurs vacances.
    Bonne nouvelle pour les Indiens !

  2. Mirage says:

    La précédente condamnation à mort a été prononcée suite au viol d’une jeune fille de 18 ans en 1990.
    Cette fois-ci, le viol est punissable jusqu’à l’âge de 8 ans.
    Donc, à 8 ans et 1 jour, ça passe alors ?!

  3. Etienne says:

    Et si, dans la dernière modification du catéchisme catholique (?), on demandait une dérogation pour appliquer la peine de mort pour les évêques pédo- et éphébophiles ?

    Vous ne trouvez pas que les exceptions confirment la règle ? Non…

    Proposons alors une émasculation (physique, pas chimique).

  4. Daniel Daflon says:

    Quelle difference entre l’Inde, un pays sous disant arriéré, et la France, soi disant avancée mais en réalité complètement dégénéré.