Le journal Le Monde publie une série d’articles au sujet des services d’espionnage. Et voilà un article sur le Mossad. Bien sûr, vous n’y trouverez pas des révélations extraordinaires. Mais tout de même, vous pourrez y lire la confirmation venant d’une source garantie non-complotiste de ce que d’autres vous ont déjà dit en se faisant illico classé au placard des conspirationnistes antisémites.

L’article évoque essentiellement une opération du Mossad coordonnée à Paris, le 19 janvier 2010, en liaison avec une autre équipe du Mossad agissant à Dubaï. Ce jour-là, un QG opérationnel du Mossad installé à Paris coordonnait l’exécution d’un homme du Hamas dans sa chambre d’hôtel à Dubaï. Lorsque le QG parisien a donné le feu vert, les agents israéliens en attente à Dubaï sont entrés dans la chambre et ont injecté un produit mortel à leur cible du Hamas.

 

« Aucun agent israélien n’est arrêté – ils ont tous eu le temps de quitter Dubaï –, mais les enquêteurs établissent qu’ils ont appelé à plusieurs reprises un même standard en Autriche. En réalité, selon une information inédite révélée ici par Le Monde, l’essentiel des appels avait pour destination finale Paris, et la fameuse chambre d’hôtel du quartier du pont de Bercy. C’est de ce centre opérationnel qu’a été coordonnée l’exécution. D’après le contre-espionnage français, des agents identifiés à Dubaï étaient venus dans la capitale préparer l’opération. »

L’article du Monde rappelle que, dans le cadre de cette opération, le Mossad avait subtilisé des identités de citoyens français.

« En découvrant le dispositif mis en place à leur insu par le Mossad, les autorités françaises mesurent les risques encourus : aux yeux du Hamas et d’autres groupes radicaux, elles peuvent apparaître comme complices de l’État hébreu. Pour ne rien arranger, il apparaît que le Mossad a subtilisé des identités de citoyens français afin de fabriquer quatre passeports pour ses agents. La justice française se saisit de cette fraude aux documents d’identité, comme d’ailleurs ses homologues britannique, autrichienne et irlandaise, concernées par vingt-deux autres passeports falsifiés, mais sans grand espoir de remonter aux auteurs. »

Le Monde précise pourtant que « Contrairement aux autres pays, la France ne fait aucun commentaire public condamnant la manœuvre des autorités israéliennes. » mais négocie une monnaie d’échange, non précisée par l’article.

La suite de l’article évoque la collaboration entre Mossad et DGSE sur la Syrie. Et la source utilisée par l’auteur de l’article déclare, à propos des plaintes de la DGSE à l’encontre des sales coups du Mossad :

« Notre capacité de réaction est limitée, car ils jouent vite la carte politique en se plaignant à l’Élysée ou à Matignon. De plus, on dépend d’eux sur des sujets sensibles. Enfin, notre marge est restreinte pour empêcher certains membres de la communauté juive de leur apporter une aide logistique. »

De vrais alliés, quoi…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

Mots clefs , ,
6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :