Lors du dernier meeting socialiste à la Mutualité, Harlem Désir avait appelé à « une France métissée ». Miss France 2014 lui a emboîté le pas, affirmant que la solution pour la France passait par le métissage et le cosmopolitisme.

On savait que le PS voulait octroyer le droit de vote aux étrangers, du moins après les municipales. Mais cette idée passait mal auprès de l’électorat de souche, pas encore assez formaté.

Le PS nous a donc organisé une grande mise en scène autour de Christiane Taubira, pauvre petite victime des racistes et des ennemis de la République. Dans un bel élan républicain, tous les médias du système ont répondu présent et ont fait monter la sauce.

La manipulation n’a pas été un franc succès, les manifestations antiracistes ont été un fiasco, mais tout cela a néanmoins créé un climat culpabilisant pour le Français de souche qui émettrait publiquement un doute sur les bienfaits de l’immigration.

De quoi suffire, a priori, à passer à l’étape suivante :  l’« injonction à l’intégration».

Cet été, cinq groupes de travail thématiques («Faire société commune», «Habitat», «Protection sociale», «Connaissance reconnaissance», «Mobilités sociales») ont travaillé à la façon de favoriser le métissage.

 «Refonder notre politique d’intégration suppose de répondre à l’attente des personnes immigrées et de leurs descendants: être considéré comme n’importe quel Français», était-il précisé dans la lettre de mission des «personnalités qualifiées» choisies pour présider les groupes de travail. «Une telle démarche ne peut réussir qu’à la condition d’admettre que la richesse de l’héritage légué par les migrants au fil des âges fait partie de l’identité française.» Et si on ne partage pas ce point de vue ? On devient alors un raciste, ennemi de la République…

Les cinq volets de ce rapport viennent d’être publiés sur le site du premier ministre. Ne parlons plus d’intégration!, préconisent-ils en substance. «Symboliquement, l’abandon du terme peut constituer un signal fort pour celles et ceux qui sont soumis à cette injonction au quotidien et à tort».

Il s’agira donc, désormais, de «faire France en reconnaissant la richesse des identités multiples».

Autorisation du voile à l’école, création d’un «délit de harcèlement racial» et d’une «Cour des comptes de l’égalité», figurent parmi les propositions…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :