Légitime défense face au terrorisme : le gouvernement de Tchéquie est en train de travailler à une modification de la Constitution qui permettrait aux citoyens de tirer sur des terroristes en absence de la police. Ce changement devrait être examiné par le parlement de Prague dans les prochains mois mais en attendant le président tchèque Milos Zeman a déjà exhorté ses co-nationaux à s’armer contre le danger d’ « un super-Holocauste » réalisé par des terroristes musulmans.

L’appel a eu du succès dans ce pays de 10 millions d’habitants. Les ventes d’armes sont en hausse.

Il est certain que cette initiative tchèque va faire grincer les dents des bien-pensants et susciter des polémiques. Il est d’ailleurs fort possible que l’Union Européenne s’en mêle et y mette le holà. Un texte bruxellois, qui devra être confirmé au printemps, prévoit en effet l’interdiction de la vente libre de la majeur partie des fusils d’assaut ( genre Kalashnikov ) et des tests psychologiques seront imposés pour le port d’armes. Prague fait des objections en estimant la mesure trop sévère.

Sévère ou pas, elle n’aura de toute façon aucun impact sur les terroristes avérés ou potentiels qui se fournissent sur le marché noir et réseaux parallèles et ne prennent pas la peine, eux, de déclarer leurs armes à feu !

Francesca de Villasmundo

http://www.secoloditalia.it/2017/01/terrorismo-la-repubblica-ceca-prepara-i-suoi-cittadini-armatevi-e-sparate/

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :