Le mercredi 28 octobre, le président de Colombie Juan Manuel Santos a proposé à la guérilla révolutionnaire des FARC accélérer les négociations pour un cessez-le-feu bilatéral à compter à partir du premier janvier 2016.

Santos a annoncé que pour les colombiens « ce sera un cadeau de Noel et nouvel an », car cette mesure marque l’arrêt immédiat des attaques entre le gouvernement et la guérilla qui ont duré plus de 50 ans. Les chiffres officiels estiment qu’il a eu plus de 220  000 morts durant le conflit.

Lors des négociations à la Havane, le 12 juillet dernier, le gouvernement colombien et les FARC s’était prononcé en faveur d’un cessez-le-feu. Le nombre d’exécutions et bombardements dans les deux camps ont diminué considérablement.

Les organismes internationaux chargés de la vérification de l’accomplissement des accords bilatéraux ont informé que les engagements pris lors des accords à Cuba se sont respectés jusqu’à présent ce qui montre le désir d’un arrêt sincère du conflit armé.

Le président colombien a déclaré également que “si les deux forces en présence font un effort pour progresser, tel que nous l’avons fait par rapport au conflit, et si nous avons la disposition, au moins, de mon côté, elle existe, nous parviendrons à en finir avec cette crise.”

Le chef chargé des négociations du gouvernement, Humberto de la Calle a affirmé que « la possibilité d’achever ce conflit est vivante. Nous ne pouvons pas perdre l’occasion d’en finir avec le plus long conflit interne de l’hémisphère occidental ».

Plus de 8 millions de personnes ont subi les conséquences de cette guérilla communiste pendant 50 ans. Il est grand temps pour la Colombie de tourner la page la plus tragique de son histoire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :