Nous allons sûrement avoir droit à un matraquage médiatique avec la sortie du film multiculturaliste “La Marche”. Ce film raconte l’histoire d’une poignée d’enfants d’immigrés qui ont marché de Marseille à Paris en 1983 contre le racisme… avant d’être récupérés puis oubliés par Harlem Désir. Cependant, il se trouve au milieu d’une polémique depuis hier. La rédaction de Charlie Hebdo  a été effrayée de découvrir dans les paroles d’une chanson de la BO des appels à un autodafé contre leur journal. Les paroles de la strophe sont les suivantes :“D’t’façon y’a pas plus ringard que le raciste / Ces théoristes veulent faire taire l’islam / Quel est le vrai danger: le terrorisme ou le taylorisme? / Les miens se lèvent tôt, j’ai vu mes potos taffer / Je réclame un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo”. Selon le producteur du film, tous les droits de la chanson seront reversés à une association contre le racisme de Vénissieux (Rhône). “J’ai apporté mon soutien à cette chanson qui n’a jamais été prévue pour la BO du film. J’ai prêté des éléments sonores du film qui ont été intégrés à la chanson et j’ai donné mon accord pour que la typographie de la pochette et de l’affiche du film soit la même. Je n’avais pas à valider les paroles”,a expliqué Hugo Sélignac.

Polémique qu’on essaye donc vite d’étouffer malgré un appel à la violence explicite dans cette chanson. Pourtant le film a déjà perdu un soutien…en la personne de Caroline Fourest !

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

La 4ème Fête du Pays Réel se déroulera sur deux jours, les samedi 28 et dimanche 29 mars 2020.
Achetez dès maintenant votre ticket d'entrée !
Gratuit pour les moins de 12 ans

Un commentaire

  1. cracker says:

    Et le Rappeur Disiz qui voudrait couper les mains aux dessinateurs, la preuve :

    http://referentiel.nouvelobs.com/file/6679228.jpg

    Je cite :

    “même si vous étiez muets je vous couperai la parole, vous voulez savoir comment je ferai ? Et bien je vous couperai les mains”