RDC – Au cours du mois de juillet, quatorze personnes sont mortes d’une maladie inconnue dans la localité de Mangina, à une trentaine de kilomètre au nord-ouest de la ville de Béni, dans la province du Nord-Kivu.

« Nous avons enregistré 14 décès depuis le début du mois de juillet parmi une vingtaine de cas suspects que nous avons reçus depuis avril. Parmi les victimes, il y a des femmes enceintes et des enfants. Les victimes manifestaient des hémorragies nasales, des vomissements maculés de sang et des fièvres. Certains corps présentaient même des saignements à travers les oreilles. Les victimes pouvaient survivre entre 6 et 7 jours avant de mourir. Nous avons essayé plusieurs fois de sauver les malades mais en vain. C’est une maladie dont nous ignorons encore l’origine », a déclaré le Dr Alain Musondolya, médecin du centre de santé de Mangina.

Les malades qui ont rejoint d’autres structures médicales à Béni sont mortes dans les même circonstances que celles soignées à Mangina.

Six autres personnes (cinq femmes et un homme) atteintes par cette maladie inconnue sont en observation au centre de santé de Mangina. Des échantillons ont été envoyés à Kinshasa pour être examinés.

Le Dr Alain Musondolya précise que des mesures préventives ont été prises par le personnel sanitaire du centre de santé de Mangina pour lutter contre la propagation de cette maladie non identifiée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. claire says:

    Bon ben espéront qu’il y aura un bon nettoyage !
    Ça fait plusieurs maladies inconnues qu’ils balancent MAIS ça ne se propage jamais a leur souhait , les élites !
    On ne peut pas leur reprocher de ne pas essayer !
    Ils sont persistants quand même ces adeptes de satan .

  2. Paul-Emic says:

    une maladie inconnue qui ressemble furieusement à Ebola. Bill Gates etait-il en visite récemment ?