vincent-lambert

Les conclusions du rapporteur public au Conseil d’Etat – maître Rémi Keller – dans l’affaire Vincent Lambert ont été publiées le 20 juin. Le Conseil d’Etat se prononcera le 24 juin à 16 h. Il est très remarquable que les conclusions s’articulent sur un triple mensonge :

1) “En interrompant le traitement le médecin ne tue pas : il se résout à se retirer lorsqu’il n’y a plus rien à faire”

Sauf que l’eau et l’alimentation ne sont pas un traitement, mais un besoin vital. N’importe qui, même en bonne santé, ne survit guère privé d’eau plus d’une semaine… Voyez le Sahara, et pensons au père Kolbe.

2) “Vincent Lambert est en état végétatif totalement inconscient. Il n’existe aucun espoir de récupération”

Sauf que ce n’était pas l’avis unanime des quatre neurologues chargés de l’examiner à la Salpetrière. L’état de conscience est toujours difficile à apprécier, et varie d’un jour à l’autre et même d’un observateur à l’autre. Et qu’enfin, Vincent Lambert n’est pas en fin de vie. Pensons à Schumacher.

3) ” Vincent Lambert lui-même avait exprimé le souhait de ne pas être maintenu en état de dépendance”

Sauf que il n’y a aucune preuve de cette affirmation, aucun écrit, aucun témoignage autre que les dires – quand même bien contestables – de son épouse… Voyez Jésus Christ.

Quelques perles mémorables émaillent ce rapport : “ le législateur a cherché à répondre de façon subtile et équilibrée” …la subtilité du Serpent n’en doutons pas. C’est une habitude pour les politiques, quand ils veulent chercher à nuire, de toujours parler de “réponse équilibrée” ! Ou encore : ” sur les onze personnes de la famille consultées, sept – dont son épouse – ont estimé que la poursuite du traitement n’était pas justifiée.” Depuis quand la vérité se met-elle aux voix ? : “Crucifie-le ! crucifie-le !”

“Moi président” a déjà convoqué à l’Elysée le bon docteur Léonetti – celui qui confond la digitaline avec l’eau sucrée – pour préparer sa loi. Quant à Marisol Touraine elle s’est déjà rendue au cimetière pour présenter ses condoléances aux parents, en assistant de façon voyante la semaine dernière à l’Assemblée Générale de l’ADMD de Jean-Luc Roméro, ce grand bienfaiteur de l’humanité et des Pompes Funèbres réunies.

Docteur Luc Perrel

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :