On sait déjà que Marisol Touraine ne sait pas élever sa progéniture, avec un fils fort connu de la  gendarmerie qui, quand il « n’emprunte » pas la carte bleue et la voiture de maman, se livre à des fréquentations prolongées avec les substances psychotropes, de celles qui se fument et vous font voir des visions psychédéliques telles des dromadaires fuchsia jouant de l’accordéon, des grenouilles avec des cravates ou des chevrettes enseignant l’anglais…

On sait aussi que dame Touraine fut une lamentable ministre de la Santé. Comme le déclarait de docteur Benzaqui dans Le Figaro du 13 novembre 2015 : « Anti-ministre de la Santé par excellence, Mme Touraine a fait du conflit permanent sa marque de fabrique. En près de 4 ans, elle a réussit à rompre un à un les liens qui unissaient les acteurs du système de santé…au détriment des patients ». Et de montrer combien sa politique sectaire animée par le dogmatisme économique, montant « le privé » contre « le public », a dégradé et l’un, et l’autre.

On apprend maintenant que notre andouillette de Touraine ne sait pas compter, ou plutôt, se tire elle-même une balle dans le pied en échafaudant une démonstration… en oubliant au passage les trois quarts des éléments.  Ainsi, elle prétend que le programme de Fillon provoquera un surcoût de 3200 euros par famille pour se soigner. Un chiffre obtenu en prenant le montant total de l’objectif national des dépenses de santé (Ondam), soit 190 milliards d’euros, en soustrayant la part des affections longue durée soit 100 milliards d’euros, et en divisant par 28 millions de foyers. Elle va jusqu’à prétendre que « Les familles doivent savoir que le cycle des angines et gastros hivernales, que les vaccinations, le traitement des caries, les consultations régulières chez l’ophtalmologue ou, pour les femmes, le gynécologue devront être payés de leur poche».

Désolée Madame la ministre, mais c’est DEJA le cas chez beaucoup de familles, même pauvres… Chez les XIEP par exemple, où l’on ne roule pas sur l’or ni même sur la ferraille, les dépenses de santés grèvent le budget de manière drastique. La gastro ? Elle est soignée par le bon vieux coca-cola, qui a au moins cette qualité. La Sécu ne rembourse pas l’ostéopathe, bien plus efficace que les anti-inflammatoires.   La grippe ? On la soigne à l’oscillococcinum (pas remboursé bien sur) au lieu du vaccin. Les douleurs ? Le bon vieil arnica, pas remboursé quand il est en gel. Une jeune Xiep s’étant fait une entorse, elle fut soignée à l’argile verte et à l’arnica, remise sur pied moins d’une semaine… par des produits non remboursés. Pour tout ce qui est virus, le phytostantard Echinacée-Cyprès, pour les allergies le cassis-plantin, pour l’acné, bardane-pensée sauvage-fumeterre. La vénérable ancêtre de la tribu Xiep a laissé tomber le médicament générique pour la tension, certes remboursé, mais nocif pour sa santé, et pris un produit d’embryon-thérapie, Gemo tension, très efficace et bien sur payant…    Quant à l’auteur de ses lignes, il a guéri sa tension récurrente grâce à un complément, le Cardiel… oui, vous avez deviné… non remboursé.

Au total ? Pas loin de deux mille euros par an de notre poche, dans le pays de la Sécu que le monde entier nous envie et qui fait hurler de rire les Suisses. Sans parler des lunettes de mes filles, payées rubis sur l’ongle et remboursées caillou dans la figure, et des soins dentaires… Alors les « 3200 euros en plus », je ne vois vraiment pas d’où pourrait venir la surfacturation étant donné que je paie déjà ce qu’elle me menace de voir payer, et même plus encore…

Et puisqu’on parle de lunettes, une pensée pour la marraine de mon fils qui attendant depuis 18 mois sa paire de lunettes, malgré des relances incessantes, et que l’on fait poireauter sous prétexte qu’il manque toujours un papier dans le dossier. Tout le monde n’a pas la chance d’être allogène. Et chacun sait qu’où y’a du « gène », y’a pas d’plaisir…  Ah, au fait, Touraine se flatte de son tiers-payant… Il existe en Allemagne depuis Bismarck (en 1883, première sécurité sociale au monde et née d’un Chancelier antisocialiste) et avait même été étendu aux travailleurs étrangers plus ou moins volontaires du STO par le régime national-socialiste, qui n’est pas franchement une référence au PS (même si, rendons son mérite à Touraine et aux socialiste antinationaux, elle va plus loin dans la politique d’avortement et d’euthanasie que le régime susnommé).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires