Après la réunion avec les représentants du Conseil Œcuménique des Églises à la Nonciature de Bratislava, El papa argentin a rencontré, dimanche 12 septembre, cinquante-trois jésuites slovaques.

Au cours de ce dialogue entre le jésuite en blanc et les jésuites en costume noir, retranscris par La Civiltà Cattolica, organe de presse de la Compagnie de Jésus,  il a répondu de manière indirecte aux critiques concernant Traditionis custodes et à donner quelques-unes des raisons qui l’on amené à publier ce Motu proprio limitant drastiquement l’usage de la messe tridentine.

Pour le pape François, sa loi vise à rétablir les « véritables intentions de Benoît XVI et de Jean Paul II ». Il se dit désolé de voir, dans « certains pays » seulement, un nombre considérable de jeunes aller demander à leur évêque l’autorisation de célébrer le rite tridentin, « un phénomène qui indique que nous sommes en train de régresser » et qu’il nomme « l’idéologie du retour en arrière ». Et d’ajouter l’argument massue :

« Nous avons peur de célébrer devant le peuple de Dieu qui nous regarde en face et nous dit la vérité. »

Le pape François, qui n’en rate pas une pour insulter ceux qui ne pensent pas comme lui à sa droite, c’est l’idéologie de la marche en avant… vers l’abîme, l’idéologie du progrès en marche, l’idéologie du progressisme sans frein et sans limite. Et comme tout idéologue progressiste, il nie la réalité, la réalité de la vitalité du rite tridentin recherché d’autant plus par les jeunes générations, -et c’est lui qui l’admet-, fatiguées du nihilisme conciliaire, et la réalité du vide des églises assujetties au Novus Ordo de Paul VI. Il nie ce réel tout en voulant le combattre : pourquoi a-t-il institué son Motu Proprio Traditionis custodes si ce n’est pour mettre fin à la croissance des communautés attaché au rite tridentin, et essayer par ce subterfuge de ramener les fidèles dans les temples dépeuplés par la messe conciliaire ?

Et peut-être bien que c’est ce parangon de vertu moderniste qui a peur de célébrer devant Dieu qui le regarde en face et lui dit la vérité

Francesca de Villasmundo

Autres articles concernant le dossier “Traditionis custodes” :

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :